Une Semaine, un Chapitre

(ou un peu plus...)

Nowhere Boy : adolescence de John Lennon et naissance d'un groupe

3 commentaires

affiche-nowhere-boy


Nowhere Boy est le biopic musical du moment. Après des films français réussis comme La Mome ou Gainsbourg vie héroïque, après le succès de Good Morning England, le cinéma parie sur l'histoire de John Lennon.
La date de sortie ne tient pas du hasard : le 8 décembre, les fans rendaient hommage à la star, assassinée trente ans plus tôt.





Lire la suite...

Bliss : des concours de beauté au roller derby

2 commentaires

bliss affiche


Bliss est une adolescente en pleine métamorphose. Originaire d’une petite ville près d’Aston, Texas, elle partage ses journées entre l’école, son emploi de serveuse et les concours de beauté : la grande passion de sa mère.







Lire la suite...

Iron Man 2, pays de la télévision et de la surenchère

3 commentaires

Iron Man 2 affiche
C'est toujours un défi d'aller voir au cinéma une suite sans connaitre le film initial.
Iron Man 2 se suit sans trop de difficultés sans avoir vu le premier et après un petit brief du connaisseur.
Voilà un des seuls bons points du film : sa clarté.






Lire la suite...

Sherlock : sauce américaine ou James Bond refoulé ?

9 commentaires

Sherlock Holmes Affiche


Sherlock Holmes au cinéma : séduisant. Le résultat à la sortie du film est tout autre : cette nouvelle mouture des aventures de l’enquêteur le plus célèbre de Londres se perd dans l’attention excessive portée au décor plutôt qu’à l’intrigue, minimale et prévisible.
L’histoire tient en une phrase : Sherlock Holmes et Watson sont plongés dans une enquête où le grand méchant aurait ressuscité et se prépare à devenir le maitre du monde.




Lire la suite...

Une exécution ordinaire : un film intimiste dans les appartements de Staline

5 commentaires

affiche une exécution ordinaire

C’est la bande annonce d’Une exécution ordinaire qui m’a convaincue d’aller voir le film. La présence magnétique d’André Dussollier, associée à des dialogues incisifs et percutants laissait présager un film grave et réussi.
Vassili (Edouard Baer) et Anna (Marina Hands) sont mariés. Depuis plusieurs mois, ils vivent au rythme de leurs emplois respectifs (elle est médecin, il est physicien) et de leurs tentatives pour avoir un enfant. Dans le cabinet d’Anna, les tensions et la jalousie sont perpétuelles, certains collègues menaçant de dénoncer la jeune femme si elle ne consent pas à s’offrir.


Lire la suite...

Agora : un peplum sur la femme et les sciences

aucun commentaire

Agora affiche


Agora se promène avec la jeunesse d’une adolescente au sein d’un genre plutôt mur : le péplum.
Le parti-pris du scénario fait mouche pour son originalité : dans Agora, les chrétiens ne sont plus martyrs, mais bien bourreaux.

Lire la suite...

Bright Star : aimer un poète

5 commentaires

affiche Bright Star
Jane Campion (on le sait depuis La Leçon de piano) n’a pas son pareil pour mettre en scène des histoires d’amour simples et fortes. Avec Bright Star, c’est l’histoire d’amour du jeune poète romantique John Keats (Ben Whishaw) avec sa jeune voisine Fanny (Abbie Cornish) qui est immortalisée.

Lire la suite...

Invictus : humanisme et rugby

9 commentaires

Invictus Affiche
Un an après ''Gran Torino'', Clint Eastwood signe un nouveau film : Invictus, avec dans les rôles principaux Morgan Freeman et Matt Damon.

Lire la suite...

Gigantic : un petit film

un commentaire

gigantic affiche
Gigantic fournit une nouvelle fois à Zooey Deschanel l’éternel même rôle : celui d’une jeune femme au charme irrésistible mais perdue, et qui entretient avec l’amour et les hommes des rapports complexes où le jeu du chat et la souris, du oui puis du non, demeure, sans réelle nouveauté. Après Autumn de 500 jours ensemble, voici Happy de Gigantic, rappelant combien chacun des scénarios travaillent à faire de Zooey Dechanel une actrice de l’abstrait, du général et de la poésie.

Lire la suite...

A l’origine, il y a le bâtiment

3 commentaires

A l'origine affiche

A l’origine, de Xavier Giannoli, est un film réaliste, tiré d’une histoire vraie : Philippe Miller profession arnaqueur, se rend dans un village rongé par le chômage où, quelques années plus tôt, l’arrêt de la construction de l’autoroute a enraciné les habitants dans la misère.
Poussé par certains distributeurs et le conseil municipal, il finit par prendre en charge la réouverture des travaux en se faisant passer pour le directeur d’une petite entreprise fictive (GMTR) censée être affiliée à la CGI. Son but : commencer la construction et partir avant la fin, avec l’argent liquide amassé.

Lire la suite...

- page 1 de 4