Une Semaine, un Chapitre

(ou un peu plus...)

Intouchables : la comédie française de l'année

8 commentaires

intouchables-affiche

Intouchables est le film français de novembre à ne pas rater. Réalisé par Olivier Nakache et Eric Toledano, Intouchables est un petit bijou d'humour et d'emotion qui débute pourtant avec un sujet très casse gueule : le handicap, qui va être traité sans pitié et avec humour.
Tiré d'une histoire vraie, Intouchables raconte comment Philippe (François Cluzet), un riche handicapé décide d'engager Driss (Omar Sy), un jeune homme costaud, spontané et bavard, sans formation aucune, pour s'occuper de lui.



Lire la suite...

Une pure affaire : la drogue pour les nuls

5 commentaires

une-pure-affaire-affiche

Le pitch d'Une Pure affaire a tout pour plaire : une famille lambda, de classe moyenne, se trouve peu à peu confrontée à la spirale de la drogue lorsque le mari -David Pelame- trouve le soir du réveillon, en promenant son chien, un sac qui contient de la cocaïne et un téléphone.
Bien vite, David prend la place de l'ancien dealer. On l'appelle. Il vient avec la dose demandée. Alexandre Coffre nous embarque dans une comédie merveilleusement loufoque et surréaliste, sur un terrain pourtant bien réel.



Lire la suite...

L'Arnacoeur : Romain Duris, agent secret et réincarnation de Patrick Swayze

3 commentaires

L'Arnacoeur affiche


Alex a un travail : annuler des mariages. Comment ? Bourreau des cœurs, accompagné de sa sœur Mélanie (une femme caméléon tour à tour standardiste, femme de ménage ou encore braqueuse) et de son beau-frère belge Marc, qui rêve de gloire et augmente les difficultés de ses missions, il est prêt à tout pour séduire la future épouse.





Lire la suite...

Le Petit Nicolas au doux parfum d'antan

4 commentaires

Le Petit Nicolas affiche
Le Petit Nicolas, c’est plutôt une bonne surprise ! Il a fallu que le cinéma soit plein à craquer (11 novembre oblige), pour que, faute d’avoir le film désiré, je me retrouve avec les enfants dans la salle dédiée au Petit Nicolas.
Je poste ce billet avec un certain retard : quand j'ai vu le film, il était sorti depuis tellement longtemps que j'ai privilégié jusqu'à maintenant des sorties plus récentes.

Lire la suite...

Le Vilain : un beau film

5 commentaires

Le Vilain affiche
Albert Dupontel, c’est un peu mon chouchou du cinéma français : une inventivité délirante et hors norme, un jeu constant entre le burlesque et le cartoon, en bref, un cinéma français différent, où si un aspect social est abordé, c’est à la façon de Tarantino dans Inglorious Basterds: avec subjectivité, liberté et humour.

Lire la suite...

Lucky Luke, sur les pas d'Astérix aux Jeux Olympiques

5 commentaires

Lucky Luke affiche
C’est officiel : le cinéma français prend un malin plaisir à adapter au cinéma des BD cultes et le résultat, deux fois sur trois est d’une rare médiocrité.
Après Astérix aux jeux Olympiques, Lucky Luke de James Huth concourt désormais dans le cercle très fermé des nanars français à gros budget qui s’attaquent à des personnages et des histoires cultes pour viser le plus grand public possible et amasser le plus d’argent.

Lire la suite...

Incognito d'Eric Lavaine

3 commentaires

Incognito
Eric Lavaine a été bien inspiré. Refaire jouer Franck Dubosc, aux personnages de beaufs pas même drôles (Camping, Disco), donner à Bénabar son premier rôle au cinéma : le pari était risqué.
Le résultat est savoureux : Incognito gagne à être connu !

Lire la suite...

Romaine par moins trente d'Agnès Obadia

3 commentaires

Romaine par moins trente

Romaine par moins trente est un film de blonde : Romaine (Sandrine Kiberlain), grande blonde déguingandée part avec son petit ami Justin au Canada. Le voyage est un cadeau-suprise, et pour tout dire un enfer pour Romaine qui n’aime pas le froid et apprend que Justin compte s’installer pour de bon dans un petit village isolé croulant sous la neige pour élever des chiens de traineau avec sa mère !

Lire la suite...

Astérix aux Jeux Olympiques…

10 commentaires

Il y a des jours où on ne rêve que d’un pâté. Un pâté bien encrouté et indigeste. Bien gras. C’est rare, et généralement on sort de la séance en regrettant quand même d’y être allé. Mais l’on n’est pas déçu, non, parce que généralement, c’était bien un pâté, royal même quelquefois.

Lire la suite...